PARC NATIONAL DE COIBA

Notre Terrain de Jeu

Grâce à la création d’une colonie pénitentiaire sur l’île de Coiba (1919-2004), 75% du territoire est resté intact et composé essentiellement de forêt vierge où l’on peut rencontrer des oiseaux et autres animaux exotiques. Recueillant les criminels les plus dangereux du pays ainsi que des prisonniers politiques, très peu de personnes étaient autorisées à s’approcher de l’île ce qui a eu pour conséquence de maintenir les bucherons éloignés et ainsi protéger l’île de la déforestation. Cela à aussi permis de préserver les fonds marins, et ainsi de protéger la cordillère sous-marine qui relie l’île de Coco et les îles Galapagos. Devenu un parc national en 1991, le gouvernement panaméen a réussi à protéger 760 différentes espèces de poissons. En 2004, le parc national de Coiba a été classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Ce que l’on Peut Lire sur Wikipedia

Coiba est la plus grande île d’Amérique centrale, avec une superficie de 503 kilomètres carrés, au large de la côte pacifique de la province panaméenne de Veraguas (…)

Les scientifiques du Smithsonian Tropical Research Institute ont affirmé que c’était une destination sans précédent pour la découverte de nouvelles espèces. Rachel Collin, coordinatrice du projet Smithsonian, a déclaré: « Il est difficile d’imaginer, que lors d’une sortie snorkeling autour d’une île tropicale si proche des États-Unis, la moitié des animaux que vous voyez soient inconnus à science. » [2]

Son emplacement unique le protège des vents dévastateurs et des autres effets d’El Niño, lui permettant de soutenir l’évolution ininterrompue de nouvelles espèces marines, notamment le requin-baleine, la baleine, le requin tigre, le cachalot, les tortues marines, et d’autres gigantesques banc de poissons. C’est également le dernier refuge pour un certain nombre d’animaux terrestres menacés, tels que l’aigle à crête et plusieurs sous-espèces d’agouti, d’opossum et de singe hurleur (y compris un singe hurleur de l’île de Coiba).

Les eaux adjacentes à l’île regorgent de vie marine. l’île est entourée par l’un des plus grands récifs coralliens de la côte pacifique des Amériques. Le courant indo-pacifique traversant le golfe de Chiriqui offre un environnement de plongée unique. Le courant chaud apporte avec lui le corail et bon nombre de la vie sous-marine tropicale du Pacifique que vous ne pouvez pas attendre sur la côte pacifique des Amériques. Les plus gros poissons / mammifères tels que les baleines à bosse, les requins, les requins baleines, les orques et plus que quelque 760 espèces de poissons ont été répertoriés ici, notamment des vivaneaux, des barracudas, des amberjacks et trois types de marlins.

SANTA CATALINA

Santa Catalina est un petit village de pêcheurs situé à deux heures de Santiago et à cinq heures de la ville de Panama. C’est le trajet en bateau le plus court du continent jusqu’à l’île de Coiba et à son parc national. Il y a deux petites épiceries, des vendeurs de fruits et légumes et de nombreux hôtels et restaurants pour tous les budgets. La ville principale la plus proche est Soná, située à un peu plus d’une heure de bus. Il s’agit d’une petite ville, mais vous y trouverez de plus grands supermarchés et d’autre facilitées, notamment un bureau de poste et une banque. À Santa Catalina se trouve une pharmacie et même un coiffeur mais il n’existe pour l’instant ni médecin ni banque. Il est donc important d’apporter l’argent liquide nécessaire pour votre séjour (bien que de nombreux établissements, comme nous, acceptent déjà les cartes de crédit) et assurez vous que si vous avez besoin d’un certificat médical pour la plongée, vous le faites avant votre arrivée ici.

Santa Catalina est maintenant une destination touristique et une grande partie des revenus de la petite communauté proviennent du tourisme. En haute saison (de décembre à avril), les auberges se remplissent, tandis qu’en basse saison, la ville ressemble à un village endormi où vous pouvez vous perdre dans le rythme calme de la vie.

Les activités comprennent bien sûr la plongée, mais aussi le surf (lieu des compétitions de surf du monde ISA Reef, 2013), le paddle, le yoga, le kayak, la randonnée et l’équitation. Il y a deux belles plages où vous pourrez vous détendre et si vous osez, vous pouvez essayer de nager sur un kilomètre et demi jusqu’à l’île de Santa Catalina.

Santa Catalina Panama

COMMENT ARRIVER ICI

En voiture:

De Panama, prenez la route Interamericana jusqu’à Santiago de Veraguas. Si vous n’avez pas de GPS, il est recommandé de chercher la Route 4 en direction de Sona. Juste avant d’arriver à Sona, vous arriverez à une station service Delta. Prenez la première à gauche et suivez les indications pour Santa Catalina. En tout, prévoyez cinq heures. Cliquez ici pour l’itinéraire.

En Bus:

De Panama city, il est recommandé de prendre un bus tôt le matin (avant 10h00) de la gare routière d’Albrook en direction de Sona (le trajet dure cinq heures et demi, 9.65$). De Sona, prenez la correspondance pour Santa Catalina (une heure et demi. 4.65$). Notez que le dernier bus part de Sona vers 16h30. Si vous ratez votre correspondance, votre seule option sera de prendre un taxi (qui coûte environ $40). De Boquete ou Bocas, prenez un bus pour David puis un autre pour Santiago. De Santiago, suivez les conseils ci-dessus.

En taxi:

Si vous êtes pressé ou si vous préférez le confort d’une voiture privée, vous pouvez directement monter dans un taxi depuis l’aéroport ou votre hôtel. Laissez-nous savoir si vous souhaitez que l’on s’en occupe pour vous.

En navette

De Boquete, il est très facile de prendre une navette « Caribe Shuttle« qui vous déposera à votre hôtel à Santa Catalina ($35). Le trajet dure entre 4-5 heures de Boquete.